World War Z : le film qui me réconcilie avec les films de zombies

Hellow!

Hier soir, pour faire plaisir au chéwi, je l'ai accompagné voir World War Z avec dans le rôle titre Brad Pitt. Ayant vu la bande annonce, je me suis dis "Attention, film de zombies....!!"

J'aime bien l'affiche ^_^

Pour moi, les films de zombies  sont synonymes de gore, trash, nausées, parfois un peu de sénar. et surtout ça flingue à tout va avec les boyaux qui volent et autres joyeusetés du même genre (d'où les nausées....). Bref...Vous voyez le genre! Bon, vu le foisonnement de ce type de films, j'en ai peut-être loupé des biens (avec un scénario intéressant je veux dire)! Mais vous l'aurez compris, les zombies ne sont pas ma tasse de thé

Ah! Ouip, faut que je précise que la série Walking Dead a bien failli me réconcilier avec les histoires de zombies mais.....trop réaliste à mon goût sur certains effets spéciaux...Je n'ai pas pu passer la moitié du second épisode...de la saison 1. 

Bref, c'est avec appréhension que j'y suis allée (me disant que si je me sens trop mal je sors) et surtout pour faire plaisir à mon compagnon. 

Mais trêve de bavardages, passons au synopsis du film : 

Lane, ancien enquêteur pour les Nations-Unis, se retrouve dans un embouteillage monstre tandis que des hélicoptères sillonnent le ciel et que de plus en plus de policiers à moto circulent. Il sent qu'il y a quelque chose d'anormal. Soudain, les gens sont pris de panique, courent dans tous les sens, et certains attaquent même les passants qui, suite à leurs morsures, se transforment, se contorsionnent dans tous les sens sous les yeux de Lane pour devenir ce qui s'apparente aux zombies.
A cause de son passé et de ses liens avec les Nations-Unis, il va être obligé de reprendre du service pour enquêter sur ce qui s'avère être une  pandémie mondiale d'origine inconnue. 

Mon avis :
Avant toute chose, j'aimerai vous parler de la musique. Dès le début, elle m'a ..comment dire ....enlevé mon appréhension et mis dans l'ambiance. Le film s'ouvre avec le dernier titre de l'album 2nd Law de Muse (une de mes pistes favorites de l'album et qui a servi d'ouverture et de fermeture du concert du groupe au stade de France ^^). Dans ce film, elle sert de transition entre plusieurs moments (moments de stress, moment plus calmes), et je trouve que c'était vraiment bien choisi. Le reste de la musique met tout de suite dans l'ambiance et correspond bien aux différents moments du film : angoissante, stressante, reposante, absente. Le compositeur a très bien fait son boulot, de même que les instrumentistes!!

Or, pour qu'un film soit bien (même très bien), il faut un scénario qui tient la route. World War Z est l'adaptation d'un roman que j'ai très envie de découvrir maintenant que j'ai visionné ce film. Dès l'ouverture, nous sommes plongés dans la vie quotidienne d'une famille tranquille, avec les infos qui tournent. Ces informations donnent de suite le ton sur ce qui se passe dans le monde : des gens aux comportements bizarres mais sans que l'on sache vraiment si c'est une maladie, un virus, une bactérie qui provoquent tout ça, la rupture de communication avec certaines zones du globe est présente également. Cela donne tout de suite le ton : il y a pleins de signes avant-coureurs d'un phénomène mondial et pourtant la très grande majorité des Etats ne se prépare pas ou minimise les faits. 

C'est pour cela que la tranquillité que vit la famille de Gerry Lane va soudainement faire place au chaos, à des scènes de guerre, de pillage où le but est, pour tous, de survivre, et surtout de bouger pour survivre. 

Scène de panique dans les embouteillages (c)thedailymash.co.uk
Je me suis prise à m'inquiéter pour cette famille et surtout à espérer qu'ils s'en sortent. Or le film n'est pas fait que de scènes concernant la survie des gens face à cette horde de zombies. D'ailleurs, ce terme n'apparaît pas tout de suite dans le film. On parle de maladies, de virus au prime abord. 

Les autorités sont complètement dépasser et celles qui restent demandent à Gerry Lane de reprendre du service. Plus ou moins contraint et forcé, cet ancien enquêteur va faire parti d'une mission visant à savoir d'où vient ce phénomène et ce qui le provoque : virus? bactérie? Cela vient-il des humains ou de la nature? Comment survivre?
Gerry Lane va voyager un peu partout dans le monde pour trouver cette réponse. Il va rencontrer des personnes qui vont lui apporter des informations. Suite à une réflexion du scientifique de la mission (un acteur  qui joue un policier dans la saison 3 de Body of Proof), il va se mettre à observer puis à comprendre certaines choses qui vont lui permettre de répondre à l'une des questions posées si dessus. 

Au niveau mise en scène/montage, il y a une alternance des scènes rapides, stressantes angoissantes avec des scènes d'un calme tout relatif. J'ai vraiment apprécié car, avec ce scénario bien ficelé, je suis restée happée par l'histoire du début à la fin. 

Mais par où passer?


Et que dire des zombies, ils ont été admirablement joués pour leurs interprètes. Flippant à souhaits, surtout ceux de la dernière partie du film, notamment un qui fait hyper froid dans le dos...mais je n'en dis pas plus.  

Ce qui a été très appréciable, pour moi, dans ce film concernant les zombies sont qu'ils font peur (le nombre de fois où j'ai sursauté!!!), parfois ils ressemblent à une mer déchaînée qui avale tout sur son passage (vraiment très impressionnant ces passages là), et surtout ce n'était pas gore, ni trash. Ils sont laids, parfois dégoulinant de sang sans que ça fasse trop. 

Une des nombreuses marées de zombies.


J'ai vraiment aimé ce film.  Il n'y a pas de shoots de zombies à tout va avec des gens armés jusqu'aux dents (ou pas) avec des tripes - cerveaux - muscles volant dans tous les sens. Il y a toute une réflexion derrière sur l'aptitude ou non des différents gouvernements à gérer des crises de grande ampleur (il y a des passages et certaines réflexions qui m'ont hérissé le poil), sur l'aptitude du genre humain à survivre, sur la solidarité, sur le passage soudain d'un monde "tranquille" à un monde post-apocalyptique. Tout ceci m'a donné envie de lire le roman de Max Brooks (auteur également du célèbre Guide de survie en territoire zombie) d'où est issu ce film. L'aspect psychologique rend ce dernier très intéressant et fait entrer les zombies dans un tout, si vous voyez ce que je veux dire.

Un des passages qui m'a pas mal angoissé.


Et que serait un film sans le jeu des acteurs? Ici, que ce soit Brad Pitt (le plus connu et la tête d'affiche) que celle qui fait Segen, une militaire israëlienne, et tous les autres, il n'y a pas de fausse note. Comme je disais plus haut, on sent bien que tous les personnages ont une importance et font parti d'un tout. Le film ne repose pas que sur un seul acteur mais sur tous. Rien n'a été laissé au hasard : ni les costumes, les "protections" que Gerry Lane portent, ni les effets spéciaux, ni la musique...

Pour conclure, il y a une véritable alchimie entre tous les éléments du film : sénario, zombies, les personnages principaux et secondaires, la mise en scène, la musique, les décors également (je n'en ai pas parlé or ils sont superbes et permettent de bien poser les différentes ambiances) qui fait que ce film m'a réconcilié avec l'univers zombie.  S'il existe d'autres films ou séries du même acabit, je suis preneuse ^_^

En tout cas, si vous ne l'avez pas encore vu, allez le voir. Il vaut vraiment le coup!!

Bonne séance de cinéma!!!

Commentaires

Articles les plus consultés