L'Iliade d'Homère

Oyez, oyez!!!

Aujourd'hui, c'est

Mercredi "Bibliothèque"

Je vais vous parler de l'Iliade d'Homère, lu il y a quelques années. Je reprends (recycle?) un article paru sur mon ancien blog "De plumes et d'encres" car je n'ai pas fini les quelques livres/bd/mangas que je lis en ce moment. Et comme je n'ai nullement envie de déroger à ce rendez-vous hebdomadaire, je recycle un peu. Ne vous inquiétez pas, il y aura bientôt de nouvelles choses côté lecture!!

Mais revenons au sujet du jour, si vous le voulez-bien.

L'Iliade d'Homère

(c)amazon.fr 

Ne cherchez pas à cliquer sur l'image, vous ne pourrez pas feuilleter le livre! C'est une application d'Amazon.fr, site où j'ai pu trouver une couverture identique à celle de l'ouvrage que j'ai.

Cette petite mise au point faite, reprenons. 

Edition Folio, classique

Catégorie(s) : antique, mythologique, épique, "classique"

4ème de couverture :
"Le seul auteur au monde qui n'ai jamais saoulé ni dégoûté les hommes", écrivait Montaigne à propos d'Homère.Et Péguy " C'est le plus grand. C'est le patron. C'est le père. Il est le maître de tout." Lire ou relire l'Iliade, c'est pénétré au coeur des mythes qui ont formé l'imagination de l'Occident, constitué son code moral, ouvert ses yeux à la beauté des femmes, à la noblesse des passions, au prix de l'honneur et de la vie. La vaillance y donne la main à l'amour, le rire à la douleur, aux larmes d'Andromaque, aux cris qui accompagnent la mort des héros. A travers le personnage d'Achille, c'est tout le parfum sauvage des cultures primitives que le livre nous restitue, mais voici Hector et avec  lui commence l'humanité moderne."

Voici mon avis de 2009 (oui, ça remonte lol Pour l'article en entier c'est par ici).
Ouvrage acheté lors de ma première année d’université, j’ai été rebutée par le style d’écriture et je ne l’ai plus ouvert avant l’automne 2008. Je ne sais ce qui m’a décidé à le lire, sans doute cette curiosité qui m’avait fait l’acheté et qui est revenue de je ne sais où.

De part mes études d’Histoire et ma curiosité littéraire, je savais que l’Illiade parlait de la guerre de Troie mais je ne m’attendais pas à ce qu’elle ne soit traitée qu’en partie.

En effet, le récit nous plonge dès le début dans la dixième année du siège de la ville de Troie. Du début à la fin, il n’est question que de batailles et succession des différents noms des victimes tuées par les héros grecs quelque soit leur faction. Cependant, il y a des moments de pause où sont décrites les funérailles de quelques héros tombés à la bataille. C’est alors l’occasion d’une sorte de trêve pour chacun des deux camps. Les batailles se ressemblant quasiment toutes, j’ai perdu le fil de l’histoire à plusieurs reprises, les interventions divines n’aidant pas vraiment à s’y retrouver. Tout est inextricablement mêlé.

Je n’ai pas vraiment aimé cet opus. Je pensais en apprendre plus sur la guerre de Troie et sur la manière dont elle s’est terminée mais rien. Je ne suis guère avancée. Le récit s’arrêtant à la mort d’Achille, il laisse dans mon esprit un goût d’inachevé. J’ai eu l’impression de lire le second tome d’une trilogie.

Cette sensation vient sans doute du fait qu’il s’agit de la traduction de poèmes récités bien avant notre ère. D’après le site de la BNF (http://expositions.bnf.fr/homere/arret/05.htm), les premiers écrits remonteraient au IIIème siècle avant notre ère. Les papyrus ayant servi cette transcription de la tradition orale ont été retrouvé de façon très fragmentaire. Or les plus anciens manuscrits servant de bases aux actuelles traductions ne datent que du IXème siècle de notre ère. Il n’y a pour le moment aucun renseignement sur la manière dont le récit s’est transmis entre ces deux périodes. De plus, ceci est valable pour l’Odyssée dont je parlerai dans une prochaine note.

Concernant les différentes traductions, je vous laisse le soin de lire le texte très instructif du lien que j’ai mis un peu plus haut.

Ajout de ce jour :
J'ajouterai que la forme du récit n'est pas sans rappelé celle des chants d'opéra : une même phrase est répétée plusieurs fois. Tandis qu'en opéra (ou chanson) cette phrase est chanté sur des mélodies différentes, à l'écrit c'est plutôt fastidieux. 

Ce n'est pas un ouvrage que je relirai, contrairement à l'Odyssée où nous avons l'histoire complète (du départ de Troie d'Ulysse jusqu'à son retour chez lui) et un récit plus agréable à lire (enfin pour moi). 

Il fait partie des oeuvres dites "classiques" car cette histoire fait partie des mythes les plus connus de l'Occident à l'époque mais également tout au long des siècles suivants, et que, comme l'Odyssée, elle sert de base à beaucoup d'histoires crées par la suite.

Et vous? Que pensez-vous de cette oeuvre? 



Commentaires

  1. Ma chère amie ... que te dire de ce livre. Je l'ai lu à 17-18 ans car, ayant Grec ancien comme option au BAC, je voulais absolument lire l'oeuvre pour pouvoir être au top si jamais je devais tomber sur un des textes étudiés (j'ai eu La Mort d'Hector pour info) et tout comme toi, je me suis sentie un peu lésée tout le long car j'imaginais la Guerre de Troie autrement. Depuis l'âge de 11 ans, la mythologie grecque me fascine et ce livre n'a fait que ruiner tous mes idéaux. Alors oui, je savais que c'était sur forme de chants (dont la traduction me semble parfois étrange (peut être est-ce le fait d'en avoir traduit certains) mais comme tu l'as si bien dit, la fin avec la mort de ce cher Achille m'a plus que laissé sur ma fin. Une vraie déception à mes yeux. Peut être devrais-je le relire à nouveau pour voir si je ressens la même chose qu'à ma lecture (et puis, j'ai la pression du BAC en moins alors pourquoi ne pas tenter à nouveau) ? Je sais pas. En tout cas, j'avais adoré l'Odyssée qui elle est une oeuvre complète.
    Enfin voilà quoi ! Si jamais je le relis, je reviendrai te voir pour en discutailler un peu.
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. Coucou Holly-Goli!
      Je suis tout à fait de ton avis. Etre laisée comme ça sur l'histoire, c'est frustrant.
      Ce sera avec plaisir que j'en discuterai avec toi si tu le relis ^_^
      (et si j'ai supprimé le précédent message, c'est qu'il y avait pleins de fautes que je n'ai pu modifier. Raaa la tuile de ne pouvoir modifier ses commentaires!!)
      Bisous!

      Supprimer
  2. Hello Fandre,
    J'ai étudié ce livre quand j'étais en sixième (a loooong time ago ;) Je ne me souviens pas en détail du contenu ni de la forme, mais j'avais beaucoup aimé et ensuite je m'étais mise à dévorer tout ce qui touchait à la mythologie grecque ! Une amie de mes parents avait une collection style La Pléaïde mais qu'avec les classiques des mythologies grecque et romaine, j'ai lu les livres les uns après les autres.
    Par contre je ne sais pas si aujourd'hui je serais aussi emballée par cette oeuvre car c'est très éloigné de ce que j'aime lire maintenant.
    Bisous <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Ellen,
      Oui, la mythologie grecque est réellement passionnante ^_^ C'est mon prof. d'Histoire en 6ème qui m'a transmis sa passion, idem pour ma prof de latin de 4ème/3ème qui nous faisant travailler sur les parallèles entre la mythologie romaine et la mythologie grecque ^^
      La Pléaïde est une très belle collection. Je suis ravie qu'elle t'ai plu ^^
      Ok, et qu'aimes-tu lire maintenant? Si ce n'est pas trop indiscret ^^
      Bisous

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés