Lullaby de J.M.G. Le Clézio

Mercredi "Bibliothèque"


Bonjour à toutes et à tous!!
Il y a quelques années j'ai ouvert un blog nommé De plumes et d'encres pour partager mes lectures. Malheureusement, ce fut une époque où l'inspiration m'a manqué et où j'avais un peu trop de blogs ouverts. Je l'ai peu à peu laissé  à l'abandon. 

Cependant, l'envie de partager mes lectures est revenue et je compte bien les partager avec vous, ici, tous les mercredis.

Je vais d'abord commencer en reprenant les articles de cet ancien blog. Je sais, cela peut faire assez "réchauffé" alors que mes lectures plus récentes font l'objet d'articles en cours d'écriture. Or j'avais envie de commencer cette rubrique au mois de février, et c'est chose faite ^_^

Pour ouvrir le bal (comme en 2009), je vais commencer par :

Lullaby de J.M.G. Le Clézio




Article paru le 24/09/2009

Lullaby de J.M.G Le Clézio, édition Gallimard Jeunesse, collection Filio junior, réédition 2008
Illustrations de Georges Lemoine

Catégorie(s) : contemporain/littérature jeunesse

4ème de couverture :
Un matin du mois d’octobre, Lullaby décide de ne plus aller en cours. Elle écrit à son père, glisse dans un sac quelques objets et, empruntant le chemin des contrebandiers, part en direction de la plage. Un petit garçon qui revient de la pêche, une jolie maison grecque, mais surtout le soleil et la mer remplissent ses journées d’ivresse et de liberté. Un jour, pourtant, il faut revenir à l’école. Qui voudra donc croire à son étrange voyage ?
Une rêverie adolescente lumineuse et poétique, une héroïne en quête de liberté. Retrouvez l’immense talent d’écrivain de J.M.G. Le Clézio, prix nobel de littérature.

Mon avis :

Curieuse de lire un écrit du prix Nobel de Littérature 2008, un ami m’a prêté ce livre. Il s’agit d’une nouvelle sur les rêveries d’une adolescente. Tous les jours, elle prend la direction du bord de mer à la découverte de milles et une chose. L’écriture nous transporte dans ses rêveries poétiques et hors du temps. C’est ce que j’ai le plus aimé dans cette nouvelle : la poésie et ce côté intemporel. Qu’est-ce qui a fait que Lullaby, jeune lycéenne (j’avoue avoir pensé qu’il s’agissait d’une petite fille au début du récit), déconnectée totalement de son temps ? Combien de temps dure son périple ? Il est très difficile de le savoir tant les raisons sont distillées au compte goutte à la fin du livre par des personnages extérieurs.

Tout au long de la nouvelle, nous voyons l’histoire à travers le personnage de Lullaby. Jeune fille intelligente, douce et sensible, elle regarde le monde avec émerveillement et questionnement (le passage sur la réflexion de la lumière est assez intéressant). Elle ne semble pas avoir conscience du temps qui passe et de la portée de ses actes. Elle vit dans une sorte de bulle qui la protège du monde extérieur.
Les seules personnes avec qui elle a envie de partager ses expériences sont son père et son professeur de science. Nous pouvons nous demander quel rôle important ils peuvent avoir pour elle, notamment son père visiblement absent du logis familiale mais très présent dans son esprit.

Les illustrations de Georges Lemoine complètent l’atmosphère de cet écrit. D’elles se dégagent douceur, poésie mais également tristesse.

          En regardant d’un peu plus près l’ouvrage, je me suis aperçue que cette nouvelle est extraite d’un recueil intitulé Mondo et autres histoires du même auteur paru en 1978. Il me semble possible que cette nouvelle fasse partie d’un tout et que sa compréhension peut être enrichie à la lecture des autres nouvelles. Je ne pourrais en être certaine qu’à la lecture de cet ouvrage.

Mon avis de 2013 :

Je n'ai pas relu ce livre depuis 2009, et j'avoue ne pas avoir cherché plus avant le recueil de nouvelles d'où est extrait ce texte. 
Après lecture de la critique (et enlevé quelques fautes ^_^), je me suis rappelée cette lecture et souvenue des différentes images que le texte avait fait naître dans mon esprit. Des images très poétiques.

Et vous? L'avez-vous lu?





Commentaires

  1. Hello Fandre,
    Je l'ai lu en 6ème, il était au programme scolaire. En dehors du titre, de l'image de la couverture, je ne me souviens pas grand chose du livre ;-) Je me rappelle juste que l'histoire m'avait un peu décontenancée (le rythme, la notion de temps)...
    Il faudrait peut-être que je le relise, avec le recul je le comprendrais peut-être différemment.
    Bisous ♥

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Ellen,
    Contente que cet article t'ai rappelé des souvenirs ;-) Effectivement, l'histoire surprend une peu.
    Bonne relecture ^_^
    Bisous <3

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés