Blanche-Neige et le chasseur en Blu-Ray/DVD

Bonjour à toutes et à tous :D 

En ce froid mois de novembre, rien ne vaut une belle soirée au coin du feu dans les bras de chéwi devant un film fantastique. Ce que nous fîmes hier soir après une excellente semaine de vacances familiales, et surtout après avoir tenté de regarder Merlin, série française passant sur TF1 (j'y reviendrai plus tard).

Dès sa sortie, ce film a beaucoup tenté l'amoureux mais bizarrement pas moi. Après avoir eu l'avis de ma soeur et de ma mère (qui l'ont toutes deux bien apprécié) et lus plusieurs critiques de blogs, j'étais assez mitigée sur ce film. Et puis après avoir vu la "performance" de Kristen Stewart dans l'adaptation de Twilight et de son apparition dans Into the wild, j'avais des doutes sur sa capacités de présenter d'autres expressions que celle de Bella...

Ayant loupé Blanche-Neige et le chasseur au ciné, nous avons attendu la sortie en Blu-ray pour le visionner. Déjà sur la couverture, il y a la sublime Charlize Theron (reprise d'une affiche américaine ci-dessous) et non Kristen Stewart (ce qui veut tout dire ^_^)


Y a pas à dire, elle est classe!! Et tout le long du film je trouve qu'elle dégage énormément de charisme, peu importe qu'elle est une peau jeune ou quand les sillons de la vie et des épreuves la marquent. Et ce n'est pas donné à tout le monde!

Globalement, j'ai passé un bon moment en regardant ce film. Je ne reviens pas sur le synopsis que tout le monde connaît ;) 

Dans cette version, il y a pas mal de références  : 
- au Blanche-Neige de Walt-Disney : la forme de la robe de Blanche-Neige, la fuite de Blanche-Neige dans la forêt obscure avec les arbres qui veulent l'attraper (ça m'a fait également fait penser à un dessin animé que j'ai en VHS, oui oui en VHS ; une autre adaptation en film d'animation de ce conte de Grimm), certaines répliques des nains, les oiseaux et les animaux qui aident l'héroïne, et sans doute d'autres que je n'ai pas vu ;
- au Princesse Mononoke de Myazaki : la rencontre entre Blanche-Neige et le cerf Blanc m'a beaucoup rappelé celle de Mononoke avec l'esprit de la Forêt, même le design du "cerf" n'est pas sans rappeler celui de l'esprit de la forêt. Le chéwi m'a fait remarqué que le cerf été utilisé ailleurs. Effectivement, cela m'a fait pensé au Songe d'une nuit d'été de Shakespeare (avec Obéron roi des fées dont les formes animales se rapprochent beaucoup du cerf dans certaines interprétations filmées) et à des légendes celtiques avec le dieu Cerf de la fécondité vénéré à la Saimain (si je ne me trompe pas de nom de fête). D'ailleurs, la rencontre entre Blanche-Neige et le Cerf Blanc se fait dans la forêt des fées, un des rares lieux préservés et beaux du films ;
- à Robin des Bois : la scène d'introduction de William adulte m'a fait pensé à l'attaque du convoi des impôts dans le Robin des Bois avec Kevin Costner, et le fait que William soit un des meneurs de la rébellion contre la reine ;
- au Seigneur des anneaux de Peter Jackson : des passages de la grande scène de batailles. D'ailleurs celle-ci m'a également fait pensé à des batailles rangés sur la plage dans un des deux Robins des Bois qui ont été tourné. Dans les paysages, il y a une ou deux fois sur des plans larges, je m'attendais à voir surgir les portes de la Moria. Les corbeaux qui les suivent m'ont fait pensé aux espions de Saroumane, et le seul chant nain (pour être plus précise, le contexte dans lequel le chant est entonné) m'a fait pensé à un passage des Deux tours et du Retour du roi ;
- au clip de Frozen de Madonna quand la reine se transforme en corbeaux.
Il y a certainement d'autres références que j'ai loupé. N'hésitez pas à les noter en commentaires si vous le souhaitez ;) 

Maintenant passons au scénario. L'idée est pas mal du tout, et j'ai beaucoup aimé cette adaptation du conte. Une princesse qui ne se laisse pas faire et qui a des répliques qui fait mouches, ça colle un peu plus à notre vision de la jeune femme d'aujourd'hui. Les femmes qui choisissent librement de se faire des cicatrices au visage pour échapper à la colère de la reine est bien trouvé. J'ai d'ailleurs eu l'agréable surprise de trouver une actrice anglaise que j'ai eu l'occasion de voir en femme du pasteur dans L'affaire Prothero (une enquête de Miss Marple) et dans une enquête d'Hercule Poirot (la série anglaise avec David Suchet). Même avec des cicatrices barrant son visage, je la trouve très belle et charismatique. 
Pour en revenir au scénario, je le trouve en grande partie cohérent, il n'y a pas de temps mort. Ce qui m'a un peu chagriné c'est que le don de Blanche-Neige n'est pas été plus ...comment dire ça.... expliqué voir exploité. Et pourquoi, quand elle est dans la tour, ce don ne se manifeste-t-il pas? Quels sont les liens entre le souhait de la mère de Blanche-Neige et ceux de la mère de Ravenna? J'ai bien senti qu'il y avait quelques choses entre les deux, mais ce n'est pas assez explicite (voir exploité).
J'ai également été surprise par le fait que l'héroïne porte un pantalon en toile épaisse et une très belle paire de botte en cuir sous sa robe sale et usée, et qu'elle soit "bien en chair". Quand on est enfermée dans une tour depuis environ une dizaine d'années, qu'on est nourri seulement pour être maintenue en vie, idem pour l'habillement, c'est un peu surprenant non? 
Par contre, qu'elle court vite, je me suis dit que c'était du à l'énergie du désespoir, de survie et une sacrée volonté. Et le chasseur lui apprend quelques techniques de combat. 

Et cela me permet de passer maintenant aux personnages et à leurs interprètes. 
Tout d'abord Blanche-neige. 

Ce personnage a plus de punch que Bella dans Twilight et Kristen Stewart s'en sort d'ailleurs un peu mieux. J'ai été agréablement surprise de voir qu'elle peut avoir d'autres expressions que celle de Bella ou celle qu'on voit toujours sur les photos des tournées de promotion de ses films. Elle arrive à incarner une Blanche-Neige volontaire et courageuse. Mais il manque un petit quelque chose pour que je sois totalement convaincue. Je ne sais pas si cela vient du personnage en lui-même ou de son interprète. 
Par contre, j'adore la robe qu'elle porte dans la scène finale, juste avant le générique.

Gus : L'un des 7 nains qui m'a le plus touché. Bonne tête et un peu maladroit mais très gentil. Il y a une scène qui m'a fait versé quelques petites larmes. Et j'ai bien aimé la scène où il invite Blanche-Neige à danser. Elle m'a rappelé celle où Simplet le fait dans le Blanche-Neige de Walt Disney.
Le plus charismatique des nains est quand même Ian McShane, vu dans la série Deadwood et Les piliers de la Terre. Cet acteur a une belle présence à l'écran je trouve.
Ian McShane sur votre gauche, Chris Hemsworth, et le personnage de Gus c'est celui avec les cheveux roux 


Le chasseur : Incarné par  Chris Hemsworth, je ne suis pas certaine qu'on connaisse le prénom de ce personnage. Il m'a semblé qu'un des nains le dit mais cela ne m'a pas vraiment marqué. C'est un de mes personnages favoris (avec Gus). La scène où il déclare sa flamme à Blanche-Neige sur le lit de mort de cette dernière m'a fait pleurer. Chris Hemsworth a un jeu très juste (et pas que dans cette scène là) et je le trouve mieux que dans Thor ou dans The Avengers (en même temps, le personnage de Thor n'est pas du tout du même acabit que celui du chasseur, mais j'y reviendrai quand je parlerai de ces films).
Le châtain lui va si bien ^_^


William : Ce personnage m'a permis de découvrir l'acteur Sam Clafin. Ami d'enfance de Blanche-Neige et amoureux d'elle depuis longtemps, il n'hésite pas à s'allier pour un temps à un groupe de méchant pour la retrouver dès qu'il sait qu'elle est en vie. Son interprète l'incarne bien et a un petit côté prince charmant plutôt sympa. Je trouve également qu'il a un visage avenant, pas vous? 


Ravenna : Mon personnage favori. A la fois maléfique et bienveillante, forte et fragile, elle est parfaitement incarnée par Charlize Theron. Pour moi, c'est un personnage qui possède une profonde tristesse, elle semble par moment lasse de ses actions, comme si elle voulait mettre fin à tout ça et avoir autour d'elle autre chose qu'un monde sombre, noir où tout se meurt. Je trouve que la photo ci-dessous  le représente bien.

C'est aussi un personnage très seul, qui porte une blessure très ancienne (vu l'âge que cette reine doit avoir, ce n'est pas étonnant). C'est dommage d'ailleurs qu'on n'en sache pas un peu plus. C'est le personnage avec le plus de charisme, Charlize Theron a une superbe présence à l'écran et un jeu d'actrice subtile que j'apprécie beaucoup. Et puis, d'un point de vue personnelle, je la trouve beaucoup belle, classe et  charismatique que Kristen Stewart dans ce film.

Il ne faut pas oublier les décors, les effets spéciaux, les costumes, tous très recherchés. Les robes de la reine Ravenna sont splendides, quoi que très sombres pour certaines. La forêt obscure est flippante à souhait! J'ai beaucoup aimé le "troll-pont", et, je ne sais pas si vous avez remarqué, mais ils ont fait de belles fesses musclées au troll. Cela se voit bien quand il s'éloigne. Par contre, j'm'dis que je dois être une des rares à avoir remarqué ce petit détail. 
Un autre détail qui m'a agacé, c'est lorsque Blanche-Neige court dans la forêt obscure. Un coup, le haut de sa robe est sur ses épaules, puis elle a les épales dénudées, et hop même pas une seconde après elle les retrouve sur ses épaules! Mais qu'a fait le/la script (ou celle/celui qui s'occupe de veiller à ce genre de détail dans un film)? Je sais bien que pour une même scène, celle-ci est tournée plusieurs fois avec différentes plans pour qu'au montage cela donne l'illusion que la scène a été tournée d'un seul tenant. Là, malheureusement, c'est beaucoup trop visible....

Un dernier point avant de conclure : la musique. James Newton Howard a su créé une ambiance particulière qui colle très bien au film. D'ailleurs, j'écoute la BO en boucle aujourd'hui grâce à la plateforme /application Spotify. Son nom ne m'était pas inconnu et lié à Hans Zimmer (connu pour la musique de Gladiator, Pirates des Caraïbes et les Batman de C. Nolan). En vérifiant sur sa page wikipédia, il a effectivement collaboré avec Hans Zimmer sur la musique de Batman Begins et de Batman The Dark Knight.

En conclusion, ce film fantastique présente une version du conte assez sombre mais pleine d'espoir. L'univers est rendu crédible par la cohérence du scénario, la profondeur de certains personnages, le jeu des acteurs, la cohérence des tenues vestimentaires et des décors, des effets spéciaux bien intégrés à l'image et une musique en accord avec l'univers. 
J'ai pu lire ici ou là que certains regrettaient que cette version du film face plus penser à de l'héroïque fantasy. Mais les contes de fées ne sont-ils pas les prémices de ce type d'univers? 

Bon visionnage!




Commentaires

  1. Hello Fandre,
    Tu remarques vraiment tout dans un film, c'est impressionnant ce sens de l'observation!
    Je suis allée le voir au cinéma et si dans l'ensemble j'ai plutôt apprécié (principalement pour l'esthétique magnifique et pour le jeu de Charlize Theron) je suis assez mitigée.
    Le choix de Kristen Stewart me dépasse, je n'aime pas son jeu, je trouve qu'elle manque de charisme et surtout dans l'histoire d'origine la beauté de Blanche-Neige est très importante, or cette actrice est juste normale,mais ce qui me gêne c'est qu'elle ne me fait passer aucune émotion.
    Ensuite, comme toi, je trouve qu'il y a plein de choses intéressantes qui auraient pu être davantage creusées pour donner de la profondeur au récit que je trouve très léger : en choisissant de ne pas reprendre le conte tel quel, le film ouvre trop de portes sans apporter de réponses et c'est dommage.
    Au final même si j'ai passé un plutôt bon moment au ciné, je ne pense pas que je le reverrai. Par contre, après coup je suis curieuse de voir la version "déjantée" avec Julia Roberts ;-)
    Bisous <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Ellen,
      Merci pour le compliment ^_^ Par contre, je ne sais pas si mes autres chroniques de film seront aussi détaillées.
      Je suis d'accord avec toi, l'esthétisme du film est magnifique mais Kristen Steward ne fait passer aucune émotion, sauf la douleur dans la scène où elle croque la pomme. Mais c'est tou.
      Comme toi, je suis curieuse de voir la version avec Julia Roberts. Je trouve l'actrice qui fait Blanche-neige beaucoup plus belle que Kristen Steawart et surtout beaucoup plus proche de ma vision esthétique du personnage de Blanche-Neige.
      Bisous <3

      Supprimer
  2. Hello Fandre,
    Je t'en prie, ce compliment est plus que mérité!
    Je viens d'aller re-regarder la bande-annonce du second Blanche-Neige, et je ne sais pas pourquoi à l'époque je ne l'avais pas trouvé "digne d'être vu au ciné" ;-)
    Et effectivement, cette actrice est bien plus crédible dans le rôle de Blanche-Neige, je te dirai ce que j'en pense quand je l'aurai vu,
    Bisous <3

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés