15 août : polémique au sein de l'Eglise? Pas seulement...

Bonjour à toutes et à tous!!

En ce mercredi 15 août, c'est la Sainte Marie : Bonne fête à toutes!!

Mais c'est aussi l'Assomption, une fête chrétienne autour de Marie, la mère du Christ. A cette occasion, rassemblant de nombreux chrétiennes et chrétiens, les évêques de la branche catholique de la chrétienté (l'autre branche étant les protestants) entendent réaffirmer leur position sur le mariage homosexuel et l'homoparentalité, mettant en avant le bien-être des enfants, par le biais d'une prière universelle à la France. Tout cela dans un contexte politique avec la préparation d'un projet de loi sur le même sujet pour la rentrée!

Alors...quid? Sujet principal des infos du jour, il apparaît que l'Eglise (avec un E majuscule pour désigner le clergé et la communauté des croyants) veut réaffirmer sa croyance en un modèle familiale dit traditionnel, c'est à dire : un homme, une femme mariés ensemble + enfant(s)....Sauf que c'est assez loin des réalités actuelles. Il existe un certain nombre de couples hétéros non mariés avec enfants, des couples homos avec enfants, des couples divorcés avec enfants (donc femme seule avec enfants ou homme seuls avec enfants tout dépend qui a le droit de garde "principal"), de femmes seules se faisant inséminer pour enfanter, des femmes seules adoptant un ou plusieurs enfants.
C'est également oublier l'existence des relations homosexuelles depuis l'Antiquité ; même lorsque l'Eglise entendait gérer la vie quotidienne des gens (Concile de Nicée au IVème siècle et concile de Latran IV au XIIème), y en a certainement qui devaient  filouter en ayant des mariages dit de convenances.

Or, il existe des voix, au sein même du clergé et des croyants catholiques, qui s'élèvent contre la lecture de cette prière ce jour, jugeant l'Eglise rétrograde et non moderne! 

Ainsi, les infos véhiculent plus l'idée d'un débat au sein de l'Eglise catholique qu'un débat laïc et public.

Sauf que certains arguments avancés par les tenants du modèle dit traditionnel m'ont fait bondir!!! Et certainement pas que moi!

Premièrement, prendre le bonheur des enfants à parti en insistant sur le fait que ce bonheur dépend de l'Amour d'un père et d'une mère. Seulement? Exit les grand-parents, les oncles et tantes, grands frères, grandes soeurs, ami(e)s, cousin(e)s et toutes personnes faisant partie de l'environnement d'un enfant. C'est oublier les multiples situations familiales existant de nos jours (cf. plus haut) et la situation des enfants adoptés, sans filiation du sang mais avec une belle filiation de coeur pour certains! Ces enfants sont-ils plus malheureux que les autres? Dans leur entourage et leur environnement, ils auront toujours une figure dite paternelle (même si ce n'est pas leur père) et une figure maternelle (même si ce n'est pas leur mère).

Deuxièmement, demander aux élus de faire passer l'intérêt commun avant des intérêts particuliers...Bravo l'ingérence et le départ de lobbing!! Ceux qui ont élaboré cette prière auraient-ils oublier qu'en France existe la séparation de l'Eglise et de l'Etat depuis 1905? Donc que l'Eglise ne doit-elle plus se mêler d'affaires d'Etat et ainsi régler la vie quotidienne des gens? Par ailleurs, n'est-ce pas, de fait et par la Constitution, le rôle des élus de se charger de l'intérêt commun de la Nation peut importe leurs croyances religieuses? N'y a-t-il pas un brin de paradoxalité là-dedans?

Troisièmement, dire que les élus vont faire une ingérence dans le vie privée des gens. Petit rappel : Déclaration des droits de l'homme et du citoyen -> Les gens naissent libres et égaux en droit, c'est-à-dire qu'ils sont égaux face à la loi. Or, le mariage est seulement célébré pour des couples hétérosexuels. Et les homosexuels? N'y a-t-il pas là une inégalité? Ce projet de loi ne viserait-il pas à gommer cette inégalité?

Quatrièmement, refuser le mariage et la parentalité sous prétexte que des couples de même sexe ne peuvent pas engendrer. Et les femmes stériles? Et les hommes stériles? Lorsqu'ils sont en couples, ils ne peuvent pas engendrer....Si je suis ce raisonnement, ces personnes ne devraient pas avoir le droit de se marier ou d'adopter des enfants? Je sais, je vais un peu loin là, mais c'est pour montrer l'absurdité de cet argument.
De plus, les couples hétéros ne pouvant pas avoir d'enfants peuvent avoir recours à l'adoption, idem pour les femmes seules désirant élever un enfant. En rappelant l'égalité devant la loi, n'y a-t-il pas une inégalité pour les homosexuels?

Ce qui m'a le plus attéré c'est la déclaration dogmatique d'un croyant : "On tolère ces gens là, mais de là à ce qu'ils se marient!!" o_O WTF? Et l'Amour, bordel!!! La religion chrétienne ne parle-t-elle pas d'Amour universel? D'accepter les autres comme ils sont? De vivre en paix avec les autres? Aurait-il oublier que dans les écrits, le Christ auquel il croit côtoient des marginaux et véhicule un message de paix de fraternité et d'Amour? N'existe-t-il pas des croyants homosexuels?

Si les gens qui s'aiment ont envie de s'unir devant la loi, de déclarer leur Amour réciproque devant témoins, famille, ami(e)s, je ne vois pas pourquoi ils en seraient empêcher, et ce quelque soit leur orientation sexuelle, leurs croyances religieuses, etc...

L'Amour, c'est l'une des plus belles choses dans ce monde! Que ce soit celui entre deux personnes qui s'unissent et forment un couple, entre gens d'une même famille, entre ami(e)s (l'amitié est une forme d'amour), amour pour une divinité (j'emploi ce terme pour englober toutes les spiritualités)....

Ne croyez-vous pas qu'une bonne partie de l'argumentaire de ces croyants ne tient pas debout?


Pour infos, voici un lien vers un article intéressant et bien écrit concernant celles et ceux qui souhaiteraient que l'Eglise se taise sur ce débat : lien .

Edit du 16/08/12 : Merci à Hellocoton pour la Une dans "Actu et Société" aujourd'hui, et merci à toutes celles et tous ceux qui sont passés par ici via cette Une ^_^

Commentaires

  1. L'église s'éloigne de plus en plus des préoccupations de ses brebis... c'en est presque risible si elle ne concourrait pas à macher le cerveau de quelques croyants aveugles.

    Sans répéter les arguments que tu as évoqué et que je partage, je pense souvent à ces enfants qui tentent de se construire un avenir dans un orphelinat, parfois avec la bénédiction de l'église. J'en parle dans un témoignage personnel sur mon blog : http://bit.ly/OhXH7z
    Bref, s'il est vrai qu'un débat est sans doute nécessaire, au moins parce que l'échange permet de faire grandir et évoluer sa pensée, l'église ne doit pas le dominer, ni le dominer comme elle le fait actuellement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis tout à fait d'accord. Elle devrait réfléchir aux liens avec notre monde et les réalités des sociétés!

      Merci beaucoup pour ce lien. Ton témoignage est émouvant :-)

      Oui, espérons que le débat qui arrivera à la rentrée comme tu le décris.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés